Aller au contenu. | Aller à la navigation


Outils personnels

This is SunRain Plone Theme
Vous êtes ici : Accueil / Dispositifs / Prix Goncourt des lycéens / Description

Description

LE PRIX GONCOURT DES LYCEENS

Depuis 1996, l’Académie de Lille participe au dispositif national du Prix  Goncourt des lycéens organisé par l’Association Bruit de Lire.
Lancé en 1988 dans une dizaine de lycées bretons, ce prix national, est organisé par la Fnac et le Ministère de l'Éducation Nationale, en coopération avec l’Académie Goncourt, pour donner aux jeunes l’envie de la lecture, le goût de l’écriture et du partage des idées.
Cinquante-deux classes de lycéens âgés de 15 à 18 ans, issus de seconde, première, terminale ou BTS, généralistes, scientifiques ou techniques, lisent et étudient en deux mois, avec l’aide de leurs professeurs et l’Association Bruit de Lire, la douzaine de romans de la sélection de rentrée de l’Académie .

La Fnac offre l’ensemble des livres dès la rentrée. Les classes et leurs professeurs sont ensuite invités à rencontrer les auteurs de la sélection.À l’issue de ce marathon incluant lecture, fiches et débats, a lieu la première phase du vote (chaque région choisissant ses représentants et son tiercé de livres gagnants), à laquelle succède la finale à Rennes, berceau du Prix, en présence des représentants de l’Académie Goncourt.

La commission Ecritures contemporaines désigne les deux établissements susceptibles de porter l’opération. Une attention particulière est portée aux candidatures des lycées professionnels pour veiller à une parité entre Lycée d’Enseignement Général et Lycée Professionnel, ainsi qu’au contexte social et géographique (éloignement des grandes librairies) des établissements retenus. Des membres de la commission suivent ensuite chacune des étapes du projet : remise des livres, rencontre avec les auteurs, élèves et enseignants. Ils rédigent un article à destination du magazine Arts et Culture. Au mois de mars–avril,   la DAAC lance un appel d’offres par courrier adressé aux établissements.  La commission  sélectionne les professeur-e-s dont les projets annoncés semblent  susceptibles d’inscrire une classe dans le dispositif Goncourt des lycéens