Aller au contenu. | Aller à la navigation


Outils personnels

This is SunRain Plone Theme
Vous êtes ici : Accueil / Domaines / Cinéma-audiovisuel / Ateliers Artistiques / Eluard / Atelier cinéma du collège Paul Eluard (Roncq)

Atelier cinéma du collège Paul Eluard (Roncq)

ATELIER CINÉMA DU COLLÈGE PAUL ELUARD - RONCQ

L’atelier cinéma du collège Paul Eluard de Roncq créé cette année 2014-2015 compte 11 participants réguliers. Il a démarré en octobre et se poursuivra jusque fin mars pour le tournage, puis jusque fin juin pour le montage et la présentation du court-métrage. Ses intervenants sont Max René, cinéaste et vidéaste professionnel de l’association Alphafilm sise à Lille, la professeure de Lettres Modernes Marie-Hélène Jounwaz et le professeur de Sciences-Physiques Hervé Bodet.

Il a lieu le samedi matin en raison d’emplois du temps des élèves assez contraignants : le collège est alors ouvert uniquement à son usage. Pourtant le nombre d’élèves reste constant et la motivation est importante. Le défi lancé est le suivant : la réalisation d’un court-métrage muet. D’octobre à novembre, les séances ont été consacrées à la présentation du projet, aux grands principes d’un travail de tournage et de la constitution d’une équipe et aux caractéristiques du genre (visionnage de séquences de films références du cinéma muet). Depuis décembre, le scénario est en cours d’écriture, alternant travail en petits groupes et mise en commun des idées. Le scénario final sera prêt à la fin du mois de janvier, et le tournage débutera en février.

Parallèlement, en semaine, un travail a été entamé sur le jeu théâtral afin de déterminer les futurs acteurs, mais également préciser les personnages et le contenu des différentes séquences. Il est également prévu une séance consacrée à la thématique de l’optique, afin de faciliter la prise en main de la caméra. L’équipe de tournage est en cours de constitution. La motivation ne faiblit pas et chacun commence à trouver ses marques dans le travail à venir. Les élèves étant de classes (5ème, 4ème, 3ème) et donc d’âges différents, il est essentiel de leur donner les bases nécessaires à un travail en équipe qui soit équilibré et fondé sur le respect mutuel. Par ailleurs, ils découvrent et approfondissent toute la complexité du travail cinématographique. L’imaginaire est riche, mais les participants découvrent également qu’une œuvre, aussi modeste soit-elle, doit être le fruit d’une réflexion préalable approfondie, afin de lui permettre d’être porteuse de sens.

Enfin il est à signaler l’existence d’un blog de l’atelier ainsi que celle d’une page Facebook créée par l’un des participants.